Fédération Française des Audioguides Historiques

Collégiale Saint-André

Audioguide Historique


Play

Audioguide Gratuit

Application Android sur Google Play Application iOS sur App Store
Horaires

 Collégiale Saint-André
La collégiale Saint-André est située dans le cœur historique de Grenoble, entre la place portant le même nom et la place de Gordes, faisant face à l’ancien Parlement du Dauphiné.

L’édifice est fondé en 1228, par André Dauphin, le comte de Viennois, est une nécropole destinée à accueillir le tombeau des Dauphins. La collégiale est dédiée à son instigateur qui meurt avant de la voir achevée. Elle est le symbole véritable du style architectural dauphinois du XIIIe au XVe siècle.

Après 1349, date du transfert du Dauphiné à la France, la collégiale conserve un rôle important. Louis XI, alors encore Dauphin, en fait la chapelle du nouveau Parlement qui lui fait face sur la place Saint-André. Elle a été le témoin privilégié des grands événements ayant marqué profondément l’histoire du Dauphiné. Pendant les Guerres de Religion, l’édifice ne sera pas épargné. En 1562, les troupes protestantes du baron des Adrets pillent et détruisent le tombeau des Dauphins. La chapelle est aussi le lieu de la conversion du duc de Lesdiguières au catholicisme ainsi que des prédications saint de François de Sales.

En 1790, la Révolution prive la collégiale de ses chanoines. Devenue désormais une simple église paroissiale, elle abrite notamment le tombeau du chevalier «sans peur et sans reproche» Pierre Terrail de Bayard depuis 1822, ainsi que les reliques de sainte Philippine Duchesne, religieuse et missionnaire du XIXe siècle originaire de Grenoble.

Visiter la collégiale Saint-André, ce n’est pas simplement admirer l’architecture splendide d’une chapelle médiévale. C’est également entrevoir des fragments de l’histoire politique et religieuse qui ont marqué un territoire sur plusieurs siècles.

Audioguides dans les environs





France - Auvergne-Rhône-Alpes - Isère - Grenoble

Page vue 1053